Une école du groupe IGS

Les journées olympiques à Paris : l’évènementi…

Les journées olympiques à Paris : l’évènementiel musclé !

Ubi Bene transforme la ville de Paris en terrain de sport



Paris accueillera les 23 et 24 juin prochains deux journées exceptionnelles autour du sport. Cet événement hors-norme sur 6 km s’inscrit dans le cadre de la journée olympique, clin d’œil et levier de promotion pour appuyer la candidature de Paris aux jeux de 2024. L’objectif est assumé : marquer les esprits et donner du volume à la candidature française !

Des infrastructures hors-normes pour chaque discipline olympique

Une piste d’athlétisme qui flotte sur la Seine. C’est la prouesse que les organisateurs offrent aux Français qui auront la chance de vivre l’événement dès le 23 juin entre le pont Alexandre III et celui des Invalides. Avec 10 zones d’activités sportives, les monuments emblématiques de la capitale se transforment en équipements sportifs : un plongeoir professionnel de 17 m de hauteur au pont Alexandre III, des terrains de sports collectifs sur les pelouses des Invalides, un vélodrome place de la Concorde, le Petit Palais accueillera des joutes au trampoline, une piste de BMX sur l’avenue Winston Churchill, une base nautique sur le bras Marie à côté de l’Ile Saint Louis… Le plus dur sera de choisir !

Au menu également : des démonstrations et des rencontres avec les athlètes français, une randonnée canoë-kayak du Stade de France au Pont Alexandre III (via les canaux St Denis, St Martin et la Seine) menée par le vice-président de Paris 2024, Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë, ainsi que trois randonnées sur 2 024 km (une à cheval depuis le Château de Versailles, une à vélo depuis St Quentin en Yvelines et un running).

Un événement pour marquer les esprits

Après un appel d’offres européen de 3 mois, c’est l’agence française Ubi Bene, spécialiste de l’événementiel sportif, qui s’est vue confier l’organisation de cet événement hors-norme. Le Président de l’agence, Thierry Reboul, ne cache pas ses ambitions : « Nous sommes juste obsédés par les trucs hors-norme(…).Le brief était de mettre en scène les trente-trois disciplines olympiques, et deux handisport (…). On me prête Paris pour jouer ! ».

Ubi Bene n’en est pas à son coup d’essai. L’agence est à l’origine de la tyrolienne géante et éphémère installée au 2e étage de la Tour Eiffel en direction de l’Ecole Militaire. Avec plus de 400 personnes mobilisées pour l’organisation et une couverture complète par France Télévision (dont les studios seront installés au milieu de la Seine), la candidature française se donne les moyens de ses ambitions ! Rappelons que la ville lauréate (Paris ou Los Angeles) sera désignée le 13 septembre prochain à Lima.