Une école du groupe IGS

Des bactéries bioluminescentes pour éclairer vos événements



La startup parisienne Glowee serait en passe de révolutionner l’aspect des villes en s’inspirant de la lumière qu’émettent les animaux des profondeurs marines pour éclairer nos rues et places publiques. En effet, la nouvelle pousse fondée par Sandra Rey, une jeune entrepreneuse de 25 ans, a réussi à reproduire en laboratoire la lumière dégagée par ces organismes marins, ou ce que les scientifiques appellent la «bioluminescence». Sur les deux offres qui seront proposées par Glowee, la première sera destinée aux professionnels de l’événementiel. Explications … 

Une révolution de l’éclairage urbain ?

Diplômée en design, Sandra Rey travaille sans relâche depuis trois ans pour concrétiser son projet qui  consiste à reproduire aussi fidèlement que possible la lumière renouvelable et peu polluante dégagée par les poissons et autres créatures des abysses marins. C’est dans ce dessein qu’elle dirige une équipe de chercheurs en biologie synthétique, pour parvenir à simuler en laboratoire la réaction chimique qui procure aux êtres vivants des fonds marins la faculté d’émettre une lumière d’origine bioluminescente. Ceci ouvrira la voie à d’innombrables possibilités et constituera une source de lumière intarissable et très peu coûteuse aussi bien en frais d’énergie qu’en infrastructures.

Vers un produit viable et largement applicable

Dans les faits, le produit de Glowee est un gel constitué de bactéries inoffensives et d’une solution nutritive. Contenues dans une coque transparente en résine organique bioluminescente de 10 cm de diamètre, ces bactéries continueront à émettre de la lumière tant qu’elles sont en vie. L’équipe est d’ailleurs parvenue à prolonger la durée de la lumière d’à peine quelques secondes à plus de 72 heures, ce qui est suffisant pour proposer une offre commerciale à destination du marché de l’événementiel.

Cette offre à la prestation dévoilée en décembre dernier consiste en des scénographies personnalisées. La startup s’engage à récupérer et incinérer ces coques organiques après utilisation. Le prochain défi que se trace Sandra Rey et son équipe est de « réduire au maximum les contraintes afin que, à terme, notre produit soit très largement applicable ».

Si vous aussi vous avez envie d’innover dans le domaine de l’événementiel, pourquoi ne pas suivre une de nos programmes ?

Event Lab découvrez les projets personnels et les travaux professionnels des élèves de l’ICD

EvenTrends