Une école du groupe IGS

Les 5 étoiles et l’événementiel : les hôtels doivent se réinventer



Avec la multiplication des hébergements alternatifs et des auberges décalées, couplée au retour sur le devant de la scène du camping familial, les hôtels de luxe accusent une demande individuelle en baisse. Face à ce contexte difficile, les 5 étoiles organisent la riposte et convoitent une clientèle plus corporate afin de reconquérir les parts de marché perdues. Et cela passe par l’événementiel. Explications.

Une attractivité indéniable, mais des contraintes

Pour compenser la baisse des arrivées individuelles, les hôtels de luxe entendent convaincre les entreprises de leur confier la réception de leurs événements. Au programme : accueil soigné, gastronomie relevée et service client irréprochable. Si l’offre paraît intéressante, elle comporte quelques contraintes :

  • Le prix: les établissements hôteliers de ce standing facturent le plus souvent des centaines de milliers d’euros pour un événement d’un soir.
  • La flexibilité: le client professionnel s’attend à un événement personnalisé et exige de concourir à sa réalisation. Les hôtels devront donc s’ouvrir un peu plus et faire fi de leur tendance à proposer exclusivement des formules standardisées.
  • La réactivité: la clientèle d’affaires devient de plus en plus exigeante. « Non seulement elle réserve à la dernière minute […], mais elle demande en plus une plus grande réactivité de notre part », constate Jean Constant, directeur du domaine de la Chartreuse à Gosnay.

Les hôtels doivent se réinventer

Bien que les hôtels restent en tête des lieux sollicités pour l’organisation d’événements (3 et 4 étoiles), ils accusent une baisse des demandes depuis 3 ans, au profit de lieux plus originaux, voire des locaux mêmes de l’entreprise (44%). Le constat est en effet sans appel : alors que 91% des entreprises optaient pour un hôtel pour leurs événements, elles ne sont plus que 52% à faire ce choix.

Néanmoins, le secteur MICE (Meeting, incentives, conferences & exhibitions) révèle un secteur qui se porte bien alors que les dépenses dans l’événementiel ont dépassé les 8 milliards d’euros en 2015 (+1,2% par rapport à 2014).

Découvrez le programme du Bachelor Evénementiel de l’ICD et rejoignez un secteur en pleine expansion.

Event Lab découvrez les projets personnels et les travaux professionnels des élèves de l’ICD

EvenTrends