Une école du groupe IGS

Focus métier : le chargé de projet événementiel



A défaut de faire la fête tous les soirs, le chef de projet événement est le maestro des soirées et autres manifestations qu’il conçoit, supervise et évalue ! Baroudeur, réactif et peu sensible à la sédentarité, il intervient sur toute la chaîne de « production » événementielle, de la phase créative à l’organisation opérationnelle : choix du lieu, suivi des prestataires, négociation des tarifs et gestion des imprévus ponctuent ses journées. Zoom sur un métier plébiscité par la génération Y !

Le chargé de projet : l’homme à tout faire de l’événementiel

De bout en bout… Le chargé de projet événement jongle entre les séances de brainstorming et les réunions avec les différents prestataires, dans un processus itératif passionnant, mais semé d’embûches qu’il enjambe par sa réactivité, sa débrouillardise et ses plans B. S’il est employé par une agence spécialisée, sa préoccupation est alors d’aboutir à un cahier de charges réaliste, en concertation avec le client, et de veiller scrupuleusement au respect de ses directives. Polyvalent et au fait des dernières tendances, il intervient dans l’organisation d’événements en lien avec la communication de l’entreprise, envers ses clients, ses concurrents mais également ses employés. Du traiteur à l’ingénieur du son, en passant par les hôtesses et les décorateurs, il s’entretient avec toutes les parties prenantes et assure la synchronisation des tâches, sans perdre de vue l’objectif, et le budget alloué par le client. Le jour J, le chargé de projet événementiel est sur le qui-vive et se charge de gérer les imprévus.

La formation spécialisée : la voie royale de l’événementiel

Si la profession événementielle est accessible après des cursus en communication, en RH ou encore management, les recruteurs tendent aujourd’hui à recruter du côté des lauréats des formations  spécialisées dans l’événementiel, gage de la maîtrise des différents tenants d’un métier aux nombreuses ramifications. Les lauréats qui souhaitent intégrer rapidement le monde de l’entreprise peuvent s’orienter vers le bachelor événementiel de l’ICD, qui prévoit des missions sur le terrain en complément des cours théoriques. A l’issue du programme, le lauréat obtient le double titre « Event Manager » et « Responsable du développement commercial et marketing », certifié par l’Etat de niveau II. Un débutant touchera en moyenne entre 1 600 et 2 500 euros bruts par mois, qui seront régulièrement agrémentés de primes distribuées après les événements. Après quelques années d’expérience, le chef de projet événementiel pourra espérer occuper le poste de responsable logistique ou de responsable de communication.

Event Lab découvrez les projets personnels et les travaux professionnels des élèves de l’ICD

EvenTrends