Une école du groupe IGS

Incentive : Paris fait les yeux doux au marché chinois



Décidément, le marché chinois suscite toutes les convoitises, et pour cause. En accueillant quelque 1 600 Chinois dans le cadre d’un incentive géant, Paris a marqué des points et consolide le bond spectaculaire des arrivées hôtelières chinoises enregistrées en 2015. En cette période difficile, marquée par les répercussions des conflits au Moyen-Orient sur le sol européen, le choix de la capitale française est un signal rassurant pour l’ensemble de la profession, d’autant plus que ces arrivées sont portées par une filière prometteuse : le tourisme MICE ! (Meetings, incentives, conferencing, exhibitions). Explications.

Dérouler le tapis rouge pour encourager de nouvelles arrivées

Amyway loves Paris ! Après l’incentive XXL organisée pour le compte de plus de 2 000 salariés indiens à la fin de l’année dernière, le géant américain des ventes directes débarque encore une fois dans la ville lumière avec quelque 1 600 employés de sa filiale chinoise pour 5 nuits : un succès qui récompense les efforts soutenus de l’office du tourisme de Paris qui intensifie, depuis 3 ans, son incursion sur le secteur MICE, notamment à destination des pays émergents. « En cette période post attentats, le maintien du choix de la capitale est un signe fort et encourageant », se réjouit Pierre Schapira, président de l’OT. Des dîners de gala au château de Versailles avec feu d’artifice, des excursions de premier choix au château de Chantilly, une croisière sur les Bateaux Parisiens ou encore des visites guidées au musée du Louvre… Paris a mis les petits plats dans les grands pour chouchouter les employés d’Amyway China, comblés ! Il faut dire que l’OT de paris a déroulé le tapis rouge afin de favoriser le bouche à oreille et « inciter [les visiteurs] à porter la bonne parole parisienne auprès de leurs concitoyens ».

Flashback : « Tiens » et son incentive démesurée

Paris, 5 mai 2015. L’opérateur U-Tour, très en vue, orchestrait une opération hors norme, inédite dans l’Hexagone. Pour célébrer ses 20 ans, le conglomérat chinois Tiens a débarqué avec 6 400 salariés dans le cadre d’un incentive sans précédent. Pour marquer le coup, Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères et du Développement international, a réservé un accueil digne d’un chef d’Etat à Li Jinyuan, patron du groupe. Le Louvre et le Pavillon Cambon ont même été privatisés pour l’occasion, et les salariés chinois se sont vus offrir un immense défilé militaire de 70 véhicules américains de la Seconde guerre mondiale ainsi qu’une démonstration de voltige aérienne et une parade nautique dans la Baie des Anges !

 

Et les retombées économiques ? Elles sont estimées à plus de 20 millions d’euros pour Nice, et plus pour Paris, qui avait reçu la visite du groupe pour la signature d’une convention d’entreprise. Aussi, la multiplication de ces événements devrait diversifier les débouchés pour les lauréats des écoles de l’événementiel.

Event Lab découvrez les projets personnels et les travaux professionnels des élèves de l’ICD

EvenTrends